La compagnie de réassurance Continentale RE panafricaine envisage d’acquérir des sociétés rivales opérant dans toutes les sous-régions du continent durant les trois prochaines années, rapporte l’agence Bloomberg le 30 avril, citant un dirigeant de l’entreprise.

«Dans chacune des cinq sous-régions africaines, une filiale a été chargée d’identifier des opportunités d’acquisitions», a déclaré le directeur général de la compagnie, Femi Oyetunji . «Quelques cibles ont été déjà identifiées dans chaque sous-région, et nous sommes actuellement en train de les évaluer ces opportunités au niveau du conseil d’administration», a-t-il ajouté.

Selon M. Oyetunji, Continental Re prévoit, dans ce cadre, de réaliser une «levée de fonds significative» à travers une augmentation de capital afin de «profiter de la multitude d’opportunités d’acquisitions qui se présente en Afrique».

La compagnie devrait aussi voir de nouveaux partenaires arriver dans son tour de table suite à la sortie du fonds de private equity Emerging Capital Partners LLC. Ce fonds basé à Washington avait annoncé l’année dernière son intention de céder sa participation majoritaire dans Continental Re. «Le capital-investisseur est très proche de la finalisation de cette opération. Il devrait annoncer bientôt le nom de l’entreprise qui rachètera sa participation de 54 %», a précisé M. Oyetunji.

Continental Re, qui compte des clients dans 44 pays africains avait ouvert le 23 avril un nouvelle succursale en Afrique du Sud, dans le cadre d’une stratégie d’expansion visant à doubler sa part du marché africain de la réassurance, à 10% d’ici cinq ans.

Fondée en 1985, Continental Reinsurance apporte un appui à plus de 200 compagnies d’assurances en Afrique. Cotée à la bourse de Lagos, la société dispose désormais de bureaux dans six pays du continent (Nigeria, Kenya, Cameroun, Côte d’Ivoire, Tunisie et Afrique du Sud).

Share Button