La holding d’investissement dédiée aux services bancaires en Afrique, Atlas Mara, a annoncé, le 27 avril, qu’elle était en négociations exclusives pour le rachat d’une participation dans la Banque Populaire du Rwanda (BPR) pour 22,5 millions de dollars, en vue de fusionner cet établissement avec la Banque rwandaise de développement (BRD) qu’elle contrôle à hauteur de 75%.

Atlas Mara, qui détiendrait 45% de la BPR en cas de finalisation de la transaction, a également précisé dans un communiqué qu’elle prévoit d’acquérir d’autres parts dans cet établissement auprès des actionnaires minoritaires afin de porter sa participation dans la banque fusionnée à plus de 70%.

Une fusion de BPR et de la BRD donnerait naissance à la plus grande banque du Rwanda en nombre d’agences et la deuxième en termes d’actifs.

Atlas Mara avait annoncé fin mars qu’elle s’apprêtait à lever des fonds pour réaliser de nouvelles acquisitions sur le continent.

La société fondée par Bob Diamond, l’ex-patron de Barclays, en association avec le milliardaire Ashish Thakkar et Arnold Ekpe, ex-CEO du groupe Ecobank, a levé 625 millions de dollars depuis sa création fin 2013.

La holding détient déjà des participations dans trois banques africaines, en l’occurrence 29,9 % d’Union Bank of Nigeria, 75% de la Banque rwandaise de développement et environ 99% du groupe BancABC, qui possède des filiales dans cinq pays d’Afrique australe (Botswana, Mozambique, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe).

Ce contenu pourrait également vous intéresser