Le groupe français Veolia a remporté le contrat de gestion de la société publique Électricité de Guinée (EDG).

Plusieurs fois repoussée, la signature finale doit avoir lieu dans les prochaines semaines en présence du chef de l’État, Alpha Condé, et du ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla.
Ce projet, pour lequel l’appel à manifestation d’intérêt a été lancé il y a plus d’un an, a été retardé par la crise Ebola, qui a durement touché le pays. Ce contrat de quatre ans doit améliorer les performances d’EDG et participer à la mise en œuvre d’un plan de redressement de 1,53 milliard de dollars (1,44 milliard d’euros), principalement financés par des institutions de développement, dont la Banque mondiale.
Le spécialiste de l’eau, dirigé par Antoine Frérot, est déjà présent dans l’électricité au Gabon, où il possède 51 % de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (Seeg) et son contrat de concession, qui s’achève en 2017.