-Dimanche 26 avril à 04hGMT: le bilan provisoire des autorités faisait état de 2000 morts et 5000 blessés.
-Le tremblement de terre survenu le 25 avril est de magnitude 7,8 dans l’échelle de Richter,soit le plus fort recensé dans le pays depuis 1934. A l’époque, 20 000 morts.
-Une nouvelle réplique de 6,7 signalée le dimanche 26 avril.

-Les secousses ont duré entre 30 secondes et 2 minutes à midi
-L’épicentre du séisme se situe à 80 km au nord-ouest de Katmandou, capitale du Népal où l’on dénombrait 1953 dimanche matin.
-Le Nord de l’Inde également touché : 47 morts d’an la région de Bihar
-Le Tibet (Chine) déplore 17 morts.
-Sur le mont Everest, “une avalanche du Mont Pumori a frappé le camp de base et en a enseveli une partie”, a indiqué à l’AFP Gyanendra Kumar Shrestha, un responsable de l’office du tourisme népalais. 1000 personnes se trouvaient au camp de base quand l’incident s’est produit. Six hélicoptères ont atterri ce dimanche au camp de base du mont Everest pour y secourir des victimes.

-L’aide étrangère afflue: 62 secouristes chinois, 30 millions de couronnes (3.5 millions d’euros de la Norvège), 1 million de dollars des USA. La Croix-Rouge débloque 480 000 euros.

-Le patrimoine historique touché à l’instar de la tour de Dharhara effondrée
-Le FMI va évaluer les dégâts en coordination avec la Banque Mondiale et la Banque Asiatique de Développement.
– Dans un communiqué publié sur son «mur», le patron de Facebook Mark Zuckerberg annonce que ses équipes viennent de démarrer le service Safety Check, qui permet d’obtenir des renseignements rapides sur les personnes se trouvant sur place (lorsque celles-ci se sont bien sûr manifestées).
-Avec 347 dollars de revenus par habitant, le Népal est l’un des pays les plus pauvres au monde.

Ce contenu pourrait également vous intéresser