Le problème du taux de crédit fixé à 5,5% a été définitivement réglé par le gouvernement ivoirien qui est parvenu à un accord avec les banquiers, a annoncé, lundi, le Ministre de la Construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme (MCLAU), Mamadou Sanogo.

« Le problème du taux de crédit a été définitivement réglé par le gouvernement. Le taux de 5,5% a été accepté par les banquiers », a déclaré le ministre Sanogo à l’issue d’une visite-terrain sur les sites de logements sociaux de Bingerville (Est d’Abidjan).
« Nous attendons quelques détails pour faire la vulgarisation de cette bonne nouvelle dans quelques semaines », a-t-il poursuivi, ajoutant que « les banquiers ont demandé à l’Etat de compenser ce qu’ils vont perdre avec ce taux de 5,5% ».
« Le Président de la République a accepté de prendre ce que les banquiers vont perdre (…) Les crédits seront accordés à un taux de 5,5% pour une durée de 15 à 20 ans », a indiqué le Ministre de la Construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme. Les banquiers voulaient appliquer un taux qui oscille entre 9 et 12%.
S’agissant de l’avancée des travaux de constructions des logements sociaux, Mamadou Sanogo a marqué sa «satisfaction» au vue de la « nouvelle ville en gestation ».
« Ce n’est plus des chantiers mais des villes en gestation. Ce projet qu’a projeté le Président Alassane Ouattara était possible et est devenu aujourd’hui, une réalité », s’est-il réjoui.
Auparavant, le Président du Conseil d’administration de OPES Holding, Siriki Sangaré, par ailleurs porte-parole des promoteurs immobiliers du site des logements sociaux, économiques et de standing de Bingerville a traduit la reconnaissance de ces derniers à l’émissaire du gouvernement.
« Nous savons déjà avec quelle sollicitude vous vous occupez des besoins et intérêts tant des futurs acquéreurs que de ceux des promoteurs immobiliers eux-mêmes », a dit M. Sangaré à l’endroit du Ministre de la Construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme.
Les travaux des Voiries et réseaux divers (VRD) primaires sur les sites des logements sociaux, lancés, le 25 janvier dernier par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, sont achevés pour certains à 80% et pour d’autres à 60%.
Le ministre Sanogo s’est également félicité de la disponibilité de quatre sites de Lotissements à équipements modérés (LEM).
« Nous avons quatre sites LEM qui sont simultanément prêts. Les souscripteurs qui ne seront pas acceptés par les banques pourront se rabattre sur cette solution », a-t-il expliqué.
Les quatre sites de LEM dont deux sont à Yopougon (Ouest d’Abidjan), un à Bingerville (Est d’Abidjan) et un autre sur la route d’Alépé (Nord d’Abidjan) comportent 1700 plateformes pour cette première tranche.
Les LEM ont pour cibles, les populations des zones à risques récemment déguerpies, les habitants des quartiers précaires encore existant, les souscripteurs aux logements sociaux dont les dossiers ont été rejetés par la banque ou le promoteur, les travailleurs du secteur informel, les travailleurs du secteur privé ou public avec un salaire modeste.

Share Button