Washington DC, États-Unis d’Amérique – 15 avril 2015: La Présidente de la Commission de l’Union africaine, Dr Nkosazana Dlamini Zuma, a qualifié d’«inacceptables» les agressions commises sur des ressortissants étrangers dans la province du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud et a demandé un arrêt immédiat de telles agressions, tout en exprimant encore une fois sa profonde préoccupation à l’égard de tels comportements vis-à-vis des étrangers.

«Quelles que soient les difficultés auxquelles nous sommes confrontés, aucune circonstance ne justifie de telles agressions sur des personnes, qu’il s’agisse d’étrangers ou de nationaux. Cela est inacceptable» a-t-elle déploré.

Demandant que de telles agressions cessent immédiatement, la Présidente de la Commission salue l’intervention du gouvernement sud-africain, notamment l’envoi d’un comité interministériel au KwaZulu-Natal pour rencontrer les personnes touchées ainsi que les communautés locales, aussi bien que le déploiement d’une force policière plus importante pour protéger la population affectée, faire respecter la loi et veiller à l’ordre.

La Présidente de la Commission de l’Union africaine a dénoncé ces incidents comme étant particulièrement malheureux alors qu’approchent les célébrations du mois de l’Afrique. «Le 25 mai, nous célébrons la fondation de l’Organisation de l’Unité Africaine, qui a joué un rôle si primordial dans la mobilisation de la solidarité internationale pour mettre fin à l’apartheid», a-t-elle ajouté. «Les difficultés que connaît l’Afrique du Sud, notamment la pauvreté et le chômage, sont celles

rencontrées par tous les pays du continent et nous devons collaborer pour y faire face et construire un meilleur avenir pour tous les Africains ».

La Présidente de la Commission de l’Union africaine a lancé un appel au dialogue au sein des communautés et entre celles-ci en vue de relever les défis et de trouver des solutions pacifiques.