En 2014, les cours de sucre ont chuté de 30% environ en Europe et de 20% au niveau mondial, principalement du fait de l’abondance de l’offre face à une demande relativement stable.En Europe, « cette baisse des prix reflète également l’anticipation d’une augmentation sensible de la production augmentera avec la levée des quotas en octobre 2017 », explique l’agence S&P dans une étude parue aujourd’hui.

Les producteurs brésiliens bénéficient de la variation des taux de changes et de mesures de soutien, mais une faible productivité et un accès restreint au financement sont de réels facteurs de risque à court terme. Même si la demande mondiale va se rapprocher de l’offre en 2016-2017 à raison de 177,5 millions de tonnes contre 182, les prix resteront bas à cause des stock élevés. La levée des quotas au sein de l’UE en 2017 va faire accélérer les importations au sein de la zone. (S&P_Low Global Sugar Prices Sour Credit Prospects For Europea… (2) (1))

Share Button