La société de crédit-bail, Maghreb Leasing Algérie a souscrit, à la fin mars de l’année en cours, son premier emprunt obligataire institutionnel de deux milliards de dinars.

Youcef MAALLEMI-Alger

Cet emprunt, selon le communiqué parvenu à Financial Afrik, s’étalera sur une période de 5 ans avec un taux d’intérêt progressif et un amortissement annuel de 20%. L’emprunt a eu lieu après que la Commission de surveillance des opérations en bourse (COSOB), autorité de régulation du marché boursier en Algérie, ait accordé, en janvier dernier, son aval à MLA. «L’opération en question, précise le même communiqué, porte sur 200.000 obligations d’une valeur nominale de 10.000 DA chacune et émises en direction des souscripteurs institutionnels (banques, établissements financiers et autres investisseurs institutionnels).
Concernant le taux d’intérêt annuel de cet emprunt, il a été fixé à 2,5% pour la première année de la souscription avant d’augmenter progressivement à 2,75% en 2016, à 3,25% en 2017, à 4% en 2018 et à 5% en 2019, ajoute le communiqué. Maghreb Leasing Algérie est une société de crédit-bail qui est un mode de financement par lequel une société financière (crédit-bailleur) met à la disposition d’une entreprise un bien d’équipement pour une période déterminée contre paiement d’une redevance périodique.
La société MLA, créé en janvier 2006, est dotée d’un capital social de 3,5 milliards de DA. Le chiffre d’affaires de l’établissement, constitué des marges dues sur les opérations de leasing, a évolué de 32% durant les trois derniers exercices pour atteindre 1,5 milliard de DA. MLA est composée de plusieurs actionnaires à savoir, Tunisie Leasing, Amen Bank, FMO, PROPARCO, IFC et CFAO. Depuis son entrée en activité en mai 2006 et jusqu’au 31 décembre 2013, elle a conclu 6452 contrats de leasing en faveur de 2968 petites et moyennes entreprises (PME) pour un montant total de 39 milliards de DA (490 millions de dollars environ). Signalons, Cet emprunt, faut-il le rappeler, a été réalisé avec la garantie de la Cnep-Banque et du Crédit populaire d’Algérie (CPA), et avec le concours de BNP Paribas El Djazaïr en sa qualité d’intermédiaire en bourse.

Ce contenu pourrait également vous intéresser