La construction du barrage d’Inga 3 (250 km au sud-ouest de Kinshasa) pourrait commencer au plus tôt en 2017 selon Ahmadou Moustapha Ndiaye, Directeur des Opérations de la Banque Mondiale.

Fort d’une capacité de 4800 MW, ce projet né du redimensionnement du grand Inga fait face à des problèmes de financement. L’investissement total est estimé à 12 milliards de dollars.

La Banque Mondiale a débloqué 73 millions de dollars en 2014 pour soutenir la première phase. A noter que les prévisions tablaient sur un démarrage en 2015. Le projet qui doit franchir des obstacles institutionnels présente une rentabilité financière qui dépend de la promesse sud-africaine d’acheter 2500 MW. Quelque 1300 MW seront destinés aux industries minières de Katanga.