L’assemblée générale extraordinaire de la Banque de Développement du Mali (BDM) convoquée le samedi 11 avril 2015 par le ministre malien de l’Economie et des Finances, Igor Diarra, devait décider d’un nouveau mode de gouvernance.

A la clé, la nomination d’un administrateur d’Etat qui viendrait tailler sur le pouvoir du PDG, Abdoulaye Daffé, dont le mandat court jusqu’en 2018. Ce projet de changement a étalé au grand jour les dissensions entre Igor Diarra et le PDG de la BDM, qui a atteint l’âge de la retraite. Le premier avait convoqué une première assemblée en informant le second par voie d’huissier.
Le dossier est suivi de près par les services de la présidence mais aussi par certaines autorités coutumières. Le trés respecté Chérif de Nioro aurait interféré en saisissant directement le président IBK. Lequel aurait demandé à son ministre de surseoir au projet.
Première banque au Mali, la BDM-SA présente un capital réparti entre la BMCE Bank (27,38%), l’Etat malien (19,58%), la BCEAO (15,96%), la BOAD (15,96), le CICM (12,87%).

Share Button