Adama Wade, envoyè spécial

La réunion des ministres des Finances de la zone franc a lieu ces 10 et 11 avril à Bamako. Organisée sur le thème, “La Zone franc : facteur de solidarité, d’intégration économique et de stabilité macroéconomique”, la cérémonie d’ouverture sera présidée par le président malien Ibrahim Boubacar Kéita.

Ces rencontres qui ont lieu traditionnellement peu avant les réunions du FMI et de la Banque mondiale, alternativement en Afrique (réunions de printemps) et à Paris (assemblées annuelles) sont destinées à l’évaluation de la relation Euro-CFA. La rencontre sert aussi de réglage général des positions avant les printemps de Bretton Woods. A
noter que la zone franc présente cette année deux candidats pour la présidence de la Banque Africaine de Développement. Il s’agit du malien Birama Sidibé qui a lancé sa campagne officielle à la veille de la réunion de la zone Franc et de son alter ego, Bedoumra Kordje, ministre des Finances du Tchad.

La Zone franc rassemble la France, quatorze États d’Afrique sub-saharienne : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte-d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo (en Afrique de l’Ouest), le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad (en Afrique centrale), et les Comores.