Youcef MAALLEMI – Alger

Pour l’année 2014, le PIB de l’Algérie s’est établi à 17.731 milliards DA (environ 221 milliards de dollars), contre 16.570 mds DA (196 mds de dollars) en 2013, consolidant son troisième rang africain derrière le Nigeria et l’Afrique du Sud

Selon les données de la direction générale de la prévision et des politiques (DGPP) du ministère des Finances, la croissance de l’économie algérienne a ainsi progressé de 4,1 % en 2014 par rapport à l’année précédente (contre 2,8 % en 2013 par rapport à 2012).
La croissance du PIB hors hydrocarbures a reculé en s’établissant à 5,1 % en 2014 contre 7,1 % en 2013. Le bilan de la DGPP fait état, par ailleurs, d’un recul de la fiscalité pétrolière recouvrée qui s’est établie à 3.388,3 mds DA en 2014 contre 3.678,1 mds DA en 2013.
Les recouvrements de la fiscalité pétrolière en 2014 ont servi à alimenter le budget de l’Etat à hauteur de 1.577,7 mds DA ainsi que le Fonds de régulation des recettes (FRR) à hauteur de 1.810,6 mds DA.
Le ministère des Finances note que les avoirs prélevés du Fonds de régulation des recettes (FRR) ont atteint 2.965,6 mds DA en 2014 (contre 2.132,4 mds DA en 2013), soit les plus importants retraits enregistrés depuis 2000.

Ces prélèvements opérés en 2014 ont servi exclusivement à financer le déficit du Trésor de l’année dernière, qui s’est creusé à 2.965,6 mds DA, un plus haut jamais atteint depuis 2000. A fin 2014, les avoirs du FRR s’étaient établis, après prélèvements, à 4.408,4 mds DA (contre 5.563,5 mds DA à fin 2013).

Le FRR a été sollicité à financer le déficit du Trésor public à hauteur de 91,5 mds DA en 2006, de 531,9 mds DA en 2007, de 758,1 mds DA en 2008, de 364,2 mds DA en 2009, de 791,9 mds DA en 2010, de 1.761,4 mds DA en 2011, de 2.283,2 mds DA en 2012, de 2.132,4 mds DA en 2013 et de 2.965,6 mds DA en 2014.

Share Button