Trois mois seulement après la mise en service du troisième pont de la capitale ivoirienne, le trafic est évalué à 50 mille véhicules par jour.

Une bonne nouvelle pour SOCOPRIM, filiale du groupe BOUYGUES, maitre d’ouvrage et exploitant du pont Henri Konan Bédié. D’autant plus que le seuil de 65 mille véhicules-jour avait servi de repère lors de l’élaboration du projet de construction. Concessionnaire de l’ouvrage pour une durée de 30 ans, l’entreprise pourra profiter d’un marché de l’automobile en plein boom marqué par l’importation annuelle de plus 30 mille voitures d’occasion.

Share Button