Une malencontreuse erreur nous a fait écrire que la désignation du prochain président de la BADEA aura lieu en marge des assemblées générales de la banque prévues en avril à Koweït -City. Toutes nos excuses à nos chers lecteurs.

En fait, nous précise-t-on de sources proches du dossier, l’actuel directeur général de la BADEA, de nationalité algérienne, est encore en poste jusqu’au 30 juin.
Par ailleurs, si la Mauritanie est bien candidate à la présidence de cette institution à travers son ministre des Affaires Economiques et du Developpement (MAED), Sidi Ould Tah, cela ne veut en aucun cas dire qu’elle est la seule candidate. Seul le vote désignera le prochain président de la BADEA. Dont acte.

Dia El Haj Ibrahima, directeur général