La question de l’emergnce était au menu dans les discours de la plupart des personnalités qui se sont succédées au prétoire, jeudi 19 février à l’ouverture du Forum Afrique Developpement.

L’ivoirien Amadou Gon Colibaly, ministre d’Etat, secretaire d’Etat à la présidence, a livré une présentation détaillée  du plan de Developpement de Côte d’Ivoire étalé entre 2012 et 2015 pour un financement de 22 milliards de dollars. «Nous avons réalisé une croissance économique de 10,7% en 2012, 9,2% en 2013 et 9% en 2014», declare-t-il aux 1700 participants réunis dans l’enceinte du forum en mettant l’accent sur les différentes réformes entreprises pour améliorer le climat des affaires.

Pour sa part, Mohamed Kettani, PDG d’Attijariwafa Bank, hôte de l’événement, a mis l’accent  sur la qualité des rapports entre hommes d’affaires du continent: «L’Afrique doit faire confiance  aux africains», a-t-il dit en se référant au discours du Roi Mohammed VI prononcé en février 2012 à Abidjan. Le ministre marocain de l’industrie et du commerce Moulay Hafid Elalamy, qui plaide pour un partenariat Sud-Sud «qui ne soit pas vide de sens» a appelé à la valorisation des ressources, un thème qui reviendra en échos  dans les differents panels programmés lors de cette première journée.

 

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser