Les prolongations du scandale de la banque suisse HSBC se jouent en Afrique du Sud. Le journal Sunday Times qui détient une liste secrète contenant des comptes sud-africains est menacé par la dite banque.

La banque a mis en garde le grand journal dominical Sunday Times, paraissant en Afrique du Sud. Cette publication a été sommée de détruire un document qu’il s’est procuré. Il s’agit d’une liste secrète de comptes bancaires sud-africains logés dans la filiale suisse de la banque.

Ces comptes bancaires secrets appartiendraient aux directeurs généraux d’entreprises de premier ordre, aux dealers de diamant, aux stars du sport et aux trafiquants d’armes. Ils auraient caché pas moins de 23 milliards de rands (1,75 milliard €) dans la banque suisse.

Cliffe Dekker Hofmeyr, l’avocat de la banque suisse a envoyé une lettre au Sunday Times, expliquant que la liste de clients sud-africains a été volée.

Ces comptes sont estimés à 1737 Sud-africains liés à 585 comptes bancaires. « Si le journal publie les noms de ces clients, ce sera une violation de la confidentialité, d’autant qu’en Afrique du Sud, avoir un compte bancaire en Suisse n’est pas un crime », martèle l’avocat de HSBC.

La filiale suisse de HSBC est au centre d’un vaste scandale financier révélé par le journal français Le Monde. Elle est accusée d’avoir fait transiter quelque 180 milliards d’euros de riches clients entre novembre 2006 et mars 2007 sur des comptes afin de leur éviter d’avoir à payer des impôts dans leurs pays respectifs.

Ce contenu pourrait également vous intéresser