Les semenciers zimbabwéens peuvent désormais exporter leurs maïs à l’étranger. En vigueur depuis des années, la  mesure gouvernementale interdisant les exportations  de céréales en raison de l’insuffisance semencière du pays vient d’être levée. 

Le président de Zimbabwe Seed Traders Association (ZSTA), Walter Chigodora, a  indiqué que cette reprise est liée à l’augmentation des quantités de maïs produites dans le pays. M. Chigodora a rappelé que les besoins nationaux variaient entre 35 000 et 40 000 tonnes.bPour le numéro un de ZSTA, cette évolution traduit surtout l’efficacité de la politique semencière du pays. «Le Zimbabwe est l’un des pays ayant les systèmes de production de semences les plus efficaces sur le continent africain.» a-t-il affirmé non sans fierté.

Les principales destinations du maïs zimbabwéen sont la Tanzanie, l’Angola et le Nigeria.