Au cours du premier semestre 2015, Glencore envisage de céder ses 23,9% détenus dans le  capital de  Lonmin, producteur de platine en difficulté, à ses actionnaires. Cette participation est jugée non stratégique pour le  groupe minier et de courtage de matières premières qui opère dans des segments diversifiés.

« La philosophie d’investissement de Glencore est de détenir des investissements dans des actifs de production de  matières premières que nous commercialisons et nous avons toujours considéré la participation dans Lonmin comme non-stratégique », a expliqué Ivan Glasenberg, le directeur général de Glencore.

Ce projet de cession devra toutefois recevoir un vote favorable de son assemblée générale ordinaire qui se déroule le 7 mai 2015. En attendant, les dirigeants promettent de poursuivre «le partenariat constructif» développé avec Lonmin confronté à une fronde sociale et à une forte défiance du marché qui a provoqué la baisse de 50% de sa valeur.   La réussite de cette opération pourrait relancer  Ivan Glasenberg, le directeur général de Glencore, fragilisé par une forte chute du cours du groupe (9% depuis janvier). A noter que Glencore  a hérité sa participation dans Lonmin du rachat de Xstrata en 2013.