Le taux de sinistralité des crédits accordé à la clientèle bancaire est de l’ordre de 15% selon l’Administrateur –Directeur Général de la Cbao Attijariwafa Bank, Abdelkrim Raghni qui donnait la nouvelle à l’occasion d’une journée « à cœur ouvert » organisée à l’intention des déposants.

Les banquiers du pays tirent la sonnette d’alarme : le taux de sinistralité des crédits distribués à la clientèle est évalué à 15% au Sénégal. Des fonds perdus par les établissements financiers qui ne manquent pas aussi de déplorer le faible taux de bancarisation du pays estimé à près de 20%.

Ces statistiques ne sont pas de nature à favoriser un environnement des affaires attractif même si les responsables de la Cbao Attijariwafabank entendent travailler à booster le taux de bancarisation que connaît actuellement le Sénégal. Premier réseau bancaire du pays avec à la clé plus de 100 distributeurs et 235 000 clients, Cbao qui appartient au célèbre groupe marocain Attijariwafa Bank, a fini de signer une charte- qualité pour maintenir ses actuels avantages comparatifs. Elle entend ainsi répondre à certains griefs des associations consuméristes locales qui croient savoir que les banques commerciales ne sont que des « coffres-forts », qui ne traient les déposants qu’en « usagers ».

L’idée est aussi de faire en sorte que la masse des crédits accordés au Sénégal puisse représenter plus de 30% du Pib du pays comme c’est le cas à l’heure actuelle. Par contre dans les pays dits normaux ces crédits représentent 100% du Pib et 200% du Pib dans les pays développés. Pour sa part, l’observatoire sénégalais pour la qualité des services financiers(Oqsf) a vivement salué le lancement dans les meilleurs délais par la Cbao de bureaux d’information sur le crédit(Bic).

Ce contenu pourrait également vous intéresser