Les 6,3 millions de dollars de primes d’assurance sécheresse versée à la Mauritanie par la compagnie d’assurances panafricaine ARC début février,  ont été consacrés à la résilience des huit (8) départements  les plus vulnérables du pays en matière de sécurité alimentaire. Le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) a procédé à une distribution gratuite de riz et d’huile dans  les zones ciblées suivant un plan préétabli.

Sidi Maouloud Brahim Hamdatt, Commissaire Adjoint à la Sécurité Alimentaire en Mauritanie, salue le décaissement de ces  primes d’assurances sécheresse  au profit de la  Mauritanie, du Niger et du Sénégal. Le responsable mauritanien à la sécurité alimentaire relève «  une initiative positive dans le cadre d’une démarche novatrice destinée à couvrir les risques de catastrophes pouvant résulter des phénomènes naturels.
Notre pays, au même titre que les autres états de la sous région confrontés de manière récurrente au phénomène de la sécheresse,  accueille favorablement cette vision étendant le concept de l’assurance à une branche nouvelle dans le Sahel.
Ce constat de l’importance et de l’intelligence de l’initiative, qui réjouit tous les responsables de la sécurité alimentaire,  poussera   nos différents  pays à élever leur niveau de souscription au cours des prochaines années dans la perspective  d’une couverture plus étendue et pour des primes en  hausse ».
    Le commissaire adjoint à la sécurité alimentaire en Mauritanie relève également « le bon montage technique et la célérité de la réaction » de la nouvelle compagnie panafricaine « conformes aux exigences des interventions en matière de sécurité alimentaire ».
La sous région du Sahel fait face à une menace récurrente de l’insécurité alimentaire du fait d’un déficit pluviométrique chronique  et un besoin de financements innovants pour la résilience des populations.

Ce contenu pourrait également vous intéresser