Selon une enquête hors norme menée par l’ International consortium of investigative journalism (ICIJ, qui a travaillé avec le quotidien français Le Monde sur un vaste système d’évasion fiscale accepté, et même encouragé, par l’établissement britannique HSBC, deuxième groupe bancaire mondial, par l’intermédiaire de sa filiale suisse HSBC Private Bank, 256 personnes liées à la Tunisie auraient ouvert 349 comptes chez la banque en Suisse.

D’après l’enquête, 554,2 millions d’euros auraient été déposés sur ces comptes depuis 2007. Parmi les personnalités tunisiennes impliqués figure le nom de Belhassen Trabelsi mais également d’autres  personnalités proches du régime de Ben Ali.  On trouve aussi dans la liste le candidat aux élections présidentielles, Samir Abdelli, qui aurait déposé 80 000 $ en juillet
2006.
Le Monde, qui enquête sur l’affaire HSBC depuis son origine, est entré début 2014 en possession de données bancaires mondiales, portant sur la période 2005-2007 et établissant une gigantesque fraude à l’échelle internationale. Selon les enquêteurs, 180,6 milliards d’euros auraient transité, à Genève, par les comptes HSBC de plus de 100 000 clients et de 20 000 sociétés offshore, très précisément entre le 9 novembre 2006 et le 31 mars 2007. Une période correspondant aux archives numérisées dérobées chez HSBC PB par Hervé Falciani, ancien employé de la banque. En effet, à la fin de l’année 2008, cet informaticien français avait fourni aux agents du fisc français les données volées chez son employeur.

Ce contenu pourrait également vous intéresser