Un don de 100 millions de dollars destinés aux pays touchés par la maladie à virus Ebola. Le FMI a accordé cette somme à la Guinée, au Liberia et à la Sierra Leone pour alléger leur dette au sein de l’institution financière.

Le Fonds monétaire international (FMI) a pris, le 5 février, cette décision exceptionnelle qui s’inscrit dans un plan anti-Ebola de 300 millions de dollars annoncé par le G20 en novembre dernier à Brisbane.

Ce don sera servi aux trois pays via un nouveau fonds créé par le FMI pour aider les pays à faire face à des épidémies. La Guinée, le Liberia et la Sierra Leone doivent quelque 500 millions au Fonds.

Sur un autre plan, le FMI a indiqué qu’il pourrait approuver, dans les prochaines semaines, un prêt à taux zéro de 160 millions de dollars à la Sierra Leone, au Liberia et à la Guinée, qui s’ajouteront aux 130 millions déjà déboursés en septembre.

Ce contenu pourrait également vous intéresser