En dépit  de l’impact de l’épidémie d’Ebola qui a ralenti la croissance de ses filiales du Libéria, de la Sierra Léone et de la Guinée, Activa s’est renforcée en 2014. Dans ce contexte difficile, le groupe d’origine camerounaise  est parvenu à consolider ses acquis et terminer l’année avec un chiffre d’affaires supérieur à 57 millions d’euros contre 54 millions en 2013.
Au delà des chiffres, Activa a renforcé les fonctions centrales du groupe au sein de sa  holding ACTIVA FINANCES (nomination d’un SG, d’un DSI, d’un Directeur de l’Audit et du Contrôle groupe et d’un actuaire groupe, etc.). L’on relève par ailleurs l’amélioration du rating d’ACTIVA ASSURANCES (Cameroun) et ACTIVA GHANA, notées  respectivement A Perspective Stable et A- Perspective Stable.

Parmi les faits marquants de l’exercice écoulé, l’augmentation du capital social d’ACTIVA ASSURANCES (passé de  2.625 milliards à 4.625 milliards FCFA) d’ACTIVA VIE Cameroun, (de 1 milliard à 1.6 milliard), et de LGV ACTIVA (Guinée, de 5 à 10 milliards de FG). Le groupe a mis en place une Fondation d’entreprise destinée à coordonner et dynamiser nos actions de responsabilité sociétale en Afrique.
Côté gouvernance, l’on note la création de comités spécialisés au sein des conseils de chaque filiale et la formation des administrateurs.