Toute première visite d’État à Djibouti d’un Premier Ministre éthiopien visant à formaliser l’intégration économique et la coopération politique.

Djibouti, vendredi 6 février : Le Président de la République de Djibouti, Ismaïl Omar Guelleh, accueille e samedi 7 février le Premier Ministre de l’Éthiopie, Hailemariam Desalegn, à Djibouti pour une visite d’État de trois jours. La visite marquera la première visite officielle à Djibouti d’un premier ministre éthiopien en fonction. « La première visite d’un premier ministre éthiopien à Djibouti marque une étape importante dans les relations entre nos deux nations », a déclaré le Président Guelleh. «Djibouti et l’Éthiopie sont des partenaires stratégiques solides. Nous partageons les mêmes valeurs, la même culture et la même vision économique. La réussite économique, politique et sociale de nos deux pays est intimement liée et nous profiterons de cette visite pour identifier d’autres moyens d’intégration et de croissance économique qui nous permettrons de créer la prospérité et la sécurité en Afrique de l’Est », a-t-il ajouté.

 

Au cours de cette visite historique, les dirigeants discuteront du programme d’intégration économique et sociale qui unit les deux pays et identifieront les moyens d’étendre leur coopération et leur soutien mutuel. Les deux dirigeants s’intéresseront également à certaines questions régionales, notamment aux moyens de renforcer leur collaboration dans la lutte contre le terrorisme et à la nécessité de promouvoir l’intégration régionale afin de maintenir la stabilité dans la Corne de l’Afrique et dans toute l’Afrique de l’Est.

Par ailleurs, les dirigeants s’entretiendront également sur le rôle de plus en plus important de Djibouti en tant que plaque tournante logistique régionale naturelle fournissant les liens de communication et de transport essentiels au développement de l’Afrique de l’Est. Un certain nombre d’accords seront signés au cours de la visite, lesquels viendront conforter les relations économiques, politiques et sociales entre Djibouti et l’Éthiopie ainsi que leur rôle dans la région.

De plus, fait exceptionnel, afin de renforcer l’importance des relations entre les deux pays, le Premier Ministre éthiopien s’adressera pour la première fois directement au peuple djiboutien à travers ses représentants parlementaires lorsqu’il parlera à l’Assemblée Nationale de Djibouti un peu plus tard cette semaine. Djibouti et l’Éthiopie entretiennent des relations particulièrement étroites et en parfaite synergie. En termes de commerce, les deux pays sont interdépendants, les ports djiboutiens traitant environ 90 % des exportations éthiopiennes.

En outre, l’Éthiopie représente 95 % des exportations régionales de Djibouti qui consistent principalement en sel produit au niveau national et en réexportations, alors que l’Éthiopie fournit 76 % des importations régionales de Djibouti. Les deux pays se sont engagés dans une série de grands projets communs d’infrastructure visant à renforcer l’intégration régionale et à promouvoir une plus grande intégration économique et sociale. Parmi eux, une nouvelle ligne de chemin de fer électrique reliant Djibouti à la capitale éthiopienne Addis Abeba, dont l’achèvement est prévu début 2016.

Les deux pays ont également conclu un accord d’interconnexion électrique s’élevant à 2 milliards de dollars américains qui devrait rendre le prix de l’électricité plus abordable en Éthiopie et à Djibouti grâce à une coopération régionale dans le secteur de l’énergie. La ligne de transmission permettra à l’Éthiopie d’exporter jusqu’à 75MW d’électricité à Djibouti et permettra à cette dernière de réduire ses coûts d’électricité. Le projet contribuera également au développement de nouvelles industries, ouvrira de nouvelles perspectives au secteur de la pêche djiboutien et favorisera la création d’emplois. Les relations économiques étroites avec l’Éthiopie ont favorisé la croissance économique de Djibouti, qui selon les prévisions les plus optimistes de la Banque mondiale devrait atteindre 6,5 % en 2015 pour l’ensemble de la région MENA qui couvre une vaste zone géographique s’étendant du Moyen Orient jusqu’en Afrique du Nord et qui inclut Djibouti et l’Egypte. De plus, l’investissement à plusieurs milliards de dollars destiné aux transports et aux télécommunications que Djibouti a planifié pour les prochaines années et qui prévoit quatre nouveaux ports maritimes, deux nouveaux aéroports, deux nouvelles zones franches, divers projets ferroviaires et routiers, et le projet régional de télécommunications sous-marines, poursuivra le soutien à l’expansion économique des deux pays.

 

Service Presse de la Présidence de la République de Djibouti

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser