Dans une logique qui tend à réorganiser ses activités dans les pays émergents et notamment en Afrique où ses opérations affichent, dans certains pays un bilan mitigé, l’opérateur de télécommunication français Orange serait en train d’explorer des possibilités d’une fusion de ses activités en Afrique francophone, avec celles d’autres opérateurs opérant dans la région.
Selon l’agence Bloomberg, qui donne l’information citant des sources anonymes ayant requis l’anonymat, Orange examinerait actuellement les actifs africains de l’opérateur indien (Airtel) ou encore celle de Millicom International Cellular. Toutes les éventualités sont envisagées, partant des fusions aux acquisitions. L’opérateur n’exclurait pas non plus des ouvertures de capitaux via les marchés financiers.