Au terme de l’année 2014, la Société tunisienne de banques (STB) a vu ses dépôts de la clientèle progresser de 3,1% à 5,335 milliards de dinars contre 5,175 milliards de dinars une année auparavant. Cette évolution a caractérisé les dépôts faiblement rémunérés.

Les ressources d’emprunt se sont élevées à 491 millions de dinars contre 519 millions de dinars à fin décembre 2013, enregistrant ainsi un fléchissement de 5,4%. La régression enregistrée correspond essentiellement aux remboursements des annuités dues sur les emprunts obligataires et privés.

Les crédits bruts à la clientèle ont augmenté de 3,3% pour s’établir à de 7,473 milliards de dinars à fin décembre 2014 contre 7,234 milliards de dinars en 2013.

Le Produit Net Bancaire de la STB s’est accru de 6,1% comparativement à son niveau enregistré à fin décembre 2013, pour passer de 247,2 millions de dinars à 262,3 millions de dinars. Cette situation résulte d’une évolution plus importante des produits d’exploitation bancaire par rapport à celle des charges d’exploitation bancaire.

Ce contenu pourrait également vous intéresser