Standard Bank vient de céder 60% de sa branche marchés internationaux à ICBC, une société chinoise industrielle et commerciale basée à Londres. La cession est annoncée ce lundi 2 février dans un communiqué de la banque sud-africaine Standard Bank.

Le montant de cette cession est évalué à hauteur de 690 millions de dollars. Ce montant est inférieur à celui annoncé précédemment par Standard Bank, en l’occurrence 765 millions de dollars. Aucune explication n’a été donnée sur les raisons de la révision à la baisse du montant de la transaction. La branche marchés internationaux de la   première banque africaine avait cependant vu la valorisation de ses actifs de matières premières chuter suite à la saisie d’un stock d’aluminium qu’elle détenait en Chine.

Une enquête avait alors été ouverte à propos d’une présumée fraude sur les garanties présentées par un courtier chinois pour obtenir des prêts
bancaires. La transaction finalisée entre Standard Bank et ICBC confirme les ambitions internationales du géant bancaire chinois qui détient déjà 20% de Standard Bank, ainsi que l’appétit croissant de la Chine pour le négoce de matières premières.

La branche marchés internationaux de Standard Bank  comprend notamment le trading des matières premières, les produits à revenu fixe
et les opérations sur les marchés d’actions internationaux. La banque chinoise bénéficie, par ailleurs, d’une option sur cinq ans pour
acquérir 20% supplémentaires de la branche marchés internationaux de Standard Bank.

Ablaye Modou NDIAYE

Ce contenu pourrait également vous intéresser