Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, président en exercice de l’Union Africaine (UA), a entamé ce lundi une visite d’Etat en Guinée. La délégation mauritanienne était plutôt resserrée, comprenant deux ministres, celui des Affaires Economiques et celui de la Santé.

 

Ce qui indique bien que c’était la solidarité face à Ebola qui était l’objet principal de la visite, par ailleurs très courte( à peine 4 heures). Les observateurs ont relevé l’absence du ministre mauritanien des Affaires étrangères et l’absence d’hommes d’affaires dans la délégation présidentielle.
Au cours de cette visite, la Mauritanie a accordé un don de 400 000 dollars à la Guinée dans le cadre de la lutte contre l’épidémie Ebola.
Le président Alpha Condé a abordé dans sa conférence de presse le volet économique en se félicitant de la présence significative d’investisseurs mauritaniens en Guinée. Il les a cité: le groupe “AON” (Nouèiguède) présent dans la banque (Banque Nationale de Guinée) dans la minoterie (Moulins de Taiba), dans la pêche (Cipeco Guinée) et dans le secteur très sensible de l’énergie (réhabilitation de deux centrales thermiques d’une capacité de 50 MW). Egalement cité par le président Guinéen, Isselmou Ould Tajjedine (banque BCI Guinée). D’autres investisseurs mauritaniens sont également présents dans la farine de poisson, dans le granit, etc.
Concernant le volet bilatéral, la question de la suppression des visas a été abordées ce qui est logique pour deux pays membres de l’Organisation de la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS).
L’OMVS devrait justement tenir son prochain sommet à Conakry en mars, selon les déclarations de son Haut commissaire, Kabinet Komora. Le président Condé prendrait alors la présidence de cette organisation, ce qui, symboliquement, est très important pour ce pays.
L’accueil a été chaleureux à l’aéroport. Toute la (petite) communauté mauritanienne a tenu à être présentée. Le président Aziz a serré la main de chacun (malgré Ebola).