Des sukuks libellés en monnaie chinoise et non en dollars. Ce qui facilite l’accès aux liquidités chinoises à travers un instrument alternatif qu’est la finance islamique. Visualisez la démonstration de l’expert marocain, Mostafa Belkhayate.