La Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie du Sénégal (BICIS) a procédé, jeudi 18 décembre 2014, à la remise d’un lot de matériel informatique et de mobilier de bureau au Ministère de la Santé et de l’Action Sociale. Le lot est composé de dix (10) ordinateurs, de trois (03) imprimantes et de mobilier de bureau. Le montant de ce geste de la BICIS au Ministère de la Santé et de l’Action Sociale s’élève à plus de dix millions de FCFA.
La BICIS répond ainsi favorablement à une demande formulée en juillet 2014 par le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, pour l’appuyer dans la réalisation d’une enquête nationle sur les maladies non transmissibles.
«Par ce geste, la BICIS exprime son engagement aux côtés du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, dans la lutte contre les maladies non transmissibles», indique le Directeur général de la BICIS, Pierre Bérégovoy.
Les maladies non transmissibles telles que le diabète, l’hypertension artérielle (HTA), les cancers et les maladies respiratoires chroniques constituent un réel problème de santé publique au Sénégal. Leur importance grandissante est consécutive à l’urbanisation et à la sédentarisation des populations, mais aussi au changement des habitudes alimentaires.
Cependant, malgré son engagement, le Sénégal ne dispose pas encore de données épidémiologiques sur ces maladies et leurs facteurs de risques. C’est pour pallier cette situation que le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale a décidé de conduire une enquête nationale pour déterminer l’ampleur du diabète, de l’hypertension artérielle et le niveau d’exposition des populations aux différents facteurs de risques que sont le surpoids, l’alimentation riche en sucres et en graisses, le tabac, l’alcool et la sédentarité.
Les résultats de cette enquête permettront l’élaboration d’un plan stratégique adapté de prévention et de contrôle de ces maladies non transmissibles dont les soins sont coûteux et l’impact négatif sur la santé de la mère et de l’enfant particulièrement lourd.