Empêtrée dans une crise de gouvernance multidimensionnelle depuis deux ans, la compagnie Chanas, leader en assurances dommage au Cameroun, est convoquée dès la semaine prochaine  devant la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (CIMA).  Quelle sera la position des contrôleurs de la Commission régionale du contrôle des assurances (CRCA) jusque-là sur la défensive?

A noter que depuis le départ il y a quelques semaines de la présidente Jacqueline Casalegno, le Conseil d’administration n’a pas encore nommé un PCA. D’où les manoeuvres en profondeur.  La Société nationale des hydrocarbures, fort de sa double casquette d’actionnaire important et de quasi-premier client, fait du forcing tout en contrôlant de l’oeil le tandem Ogar-BGFI “arrivé dans le tour de table par effraction” selon les commentaires en interne.
Quant au nouvel administrateur,  Timothé Edjangue, proposé par Mme Casalegno, il souffre déjà selon ses détracteurs d’un flagrant manque d’indépendance qui n’est pas de bon augure.
Voici les dates clés de la crise de gouvernance de Chanas
12 novembre 2014: en  marge d’un conseil d’administration historique,  Jacqueline Casalegno, 88 ans, présidente de Chanas Assurances, leader de la branche IARDT au Cameroun, annonce son départ. Un tournant ou une énième manoeuvre de la part de celle qui a fait d’un cabinet de courtier une compagnie leader en un demi- siècle ?
3 août 2014: Financial Afrik annonce que  selon des informations issues de plusieurs sources indépendantes, la compagnie accuse des pertes de près de 2 milliards de FCFA au titre de l’exercice 2013.  Les comptes ne sont pas encore arrêtés.
-2 mai 2014: Après avoir acquis, fin 2013, 15% de CHANAS Assurances en achetant SOPAR (société de participation auparavant détenue par Mme Casalegno, PCA), OGAR continue les négociations avec celle qui est son interlocutrice désignée.
-11 avril 2014.   Le directeur général  de Chanas Assurances, Henri Ewelé, est relevé par le  Conseil d’administration du vendredi et remplacé par Albert Pamsy.  Celui-ci a été installé dans ses fonctions, lundi 14 avril.
-19 février  2014:  Alors que la compagnie Chanas  passe un conseil d’administration qualifié de décisif et devant mettre fin aux dissensions internes, voilà qu’une information  pour le moins inédite vient brouiller les cartes et reléguer toutes les affaires pendantes  au second plan. En effet, le groupe gabonais Ogar, leader naturel  de son marché et prétendant solide  au premier rang de la zone CEMAC, vient de faire une offre d’acquisition partielle des parts demadame Jacqueline Casalegno, PCA du groupe Chanas.
-20 septembre 2013:  Jacqueline Casalegno, surprise par l’immense opposition du conseil d’administration,  claque la porte. Les faits ultérieurs démonteront qu’il s’agissait d’une fausse sortie.
-13 septembre: nomination d’un DGA, en l’occurrence Henri Ewele, 56 ans,  au poste de directeur général.