Senegal Airlines “doit 43 milliards de FCFA  à des structures publiques et privées”, a déclaré  le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Abdoulaye Diouf Sarr, jeudi à Dakar, en marge de l’examen du Budget de son département par le Parlement senegalais. 

“Il y a beaucoup de dysfonctionnements dans la gestion de la société”, a souligné le ministre du Tourisme et des Transports aériens. Une commission travaille au redressement de la Compagnie , avec la collaboration du ministère de l’Economie, des Finances et Plan, selon le ministre du Tourisme et des Transports aériens.

Parmi les pistes de relance, figure le scénario d’une montée de l’Etat dans le capital jusqu’à 100%, ce qui signifierait le départ des actionnaires privés qui détenaient jusque-là 64% du capital. L’Etat, actionnaire à seulement 29%, doit mobiliser des fonfs pour reprendre la part des privés et les dettes qui passeront ainsi en haut du bilan.