Le Royaume-Uni va introduire une taxe de 25% sur les profits générés par les multinationales, qui, tels les géants d’internet Google ou Amazon , recourent à des mécanismes complexes pour transférer leurs bénéfices hors du pays et échapper ainsi à l’impôt.

“Nous allons faire en sorte que les grandes multinationales paient leur part”, a annoncé mercredi le ministre des Finances, George Osborne, au Parlement lors de son discours d’automne sur la situation économique et budgétaire.

“Certaines des plus grandes enterprises mondiales, notamment celles du secteur des nouvelles technologies, ont recours à des dispositifs complexes pour se soustraire à l’impôt”, a-t-il ajouté.

Des entreprises comme Google, la chaîne de cafés Starbucks et le site de commerce en ligne Amazon paient un impôt sur les sociétés minimal en Grande-Bretagne en transférant des revenus vers des pays appliquant de faibles taux d’imposition, par exemple par le biais de jeux d’écriture internes.

 

Reuters