L’agence de notation Bloomfield vient de publier, ce jeudi 4 décembre, un rapport détaillé sur le risque pays de Côte d’Ivoire avec des notes. L’appréciation la plus élevée porte sur la performance macroéconomique, rubrique où le pays présidé par Alassane Ouattara obtient 7,5 points sur 10 possibles avec une perspective à long terme pouvant la faire évoluer à 8,5.
” La Côte d’Ivoire est l’un des pays les plus dynamiques de l’Afrique de l’Ouest depuis 2012, avec un taux de croissance systématiquement au dessus de 9%. La structure de l’économie en transformation, au profit du secteur secondaire, est le résultat d’une diversification intensifiée de l’économie. Cela permet au pays d’améliorer sa résilience aux chocs externes”, lit-on dans le rapport.

Si la gestion des Finances Publiques se voit attribuée 6,5 ( et 7 à long terme), le climat des affaires 6 (alors que le pays fait partie des premiers réformateurs au monde) en revanche, les choses se présentent sous un autre angle en ce qui concerne “la solidité du système fianncier” et le “risque socio-politique”, deux rubriques notées respectivement 4,5 et qui ramènent la note globale du pays à 5,8 sur 10.

Pour les auteurs du rapport, “le système financier Ivoirien est relativement fragile du fait du nombre important de banques ne respectant pas encore les normes prudentielles en vigueurs en UEMOA. Cependant, les banques filiales de grands groupes internationaux, alignées sur les normes internationales semblent plus solides et couvrent le risque lié à une crise financière de grande ampleur. De même le système monétaire (lié { l’Euro) couplé à la politique monétaire prudente de la BCE est une sécurité”.

Quant au risque socio politique, il découle d’un niveau de pauvreté encore important, indique le rapport. “L’environnement politique et sécuritaire est stable mais fragile. Malgré des signes d’apaisement, le dialogue avec l’opposition demeure difficile. L’absence de certains partis d’opposition au parlement est de nature { fragiliser le régime politique. Le processus de réconciliation nationale devrait donner des résultats sur le long terme”, indique Bloomfield.

Ces appréciations qui s’ajoutent à d’autres indiquent que la Côte d’Ivoire de Félix Houpheit  Boigny est, plus que jamais, de retour.