600 emplois en souffrance sur la Corniche de Dakar

Un projet hôtelier du groupe Azalaï est bloqué par la mairie de Dakar. Le groupe panafricain qui a acquis le terrain ( sis derrière l’hôtel Terroubi, Pointe de Fann, corniche Ouest)  sécurisé son plan d’investissements ( 18 milliards de FCFA) et trouvé un accord de garantie depuis six mois comptait démarrer  les travaux de cet établissement hôtelier de  200 chambres au courant 2014. C’était sans compter avec la conjoncture dakaroise. 

Le projet qui  devrait générer  600 emplois directs et indirects  attend depuis le 10 juin 2013 (date du récipissé de dépôt de la demande du permis de construire)  un sésame municipal qui n’arrive toujours pas. Les raisons de ce blocage demeurent inexpliquées et ne sauraient, croit-on, être liées à cette politique politicienne si fatale à l’émergence.

En effet, il est de notoriété publique que de nombreux dysfonctionnements sont relevés du fait des rivalités réelles ou supposées entre le maire de Dakar, Khalifa Sall, probable candidat aux prochaines présidentielles sénégalaises, et le gouvernement du President Macky Sall.

Engagé dans des réformes de l’environnement des affaires au pas de charge, le Sénégal devrait mettre en place un dispositif permettant de notifier tout refus ou ajournement aux porteurs de projet. A l’heure de l’émergence de tels blocages et de tels retards dans la réponse aux permis de construire sont à déplorer.