Les prévisions révisées au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) laissent entrevoir une accélération de la croissance de l’ordre de 5,6% en 2014, contre les 6,7% initialement projetés, selon une note de conjoncture de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Ces prévisions, rendues possibles par la reprise de l’activité pétrolière et de la bonne tenue du secteur non pétrolier, ont été publiées mardi à Yaoundé, la capitale camerounaise, au terme d’une session du Comité de politique monétaire (CPM) de l’institut d’émission.

Ladite révision replace les secteurs pétrolier et non pétrolier respectivement à 2,5% et 6,7% de croissance, contre 3,6% et 7,1% préalablement envisagés.

Pour la même période, le CPM entrevoit une accentuation des tensions inflationnistes à hauteur de 3,7%, un léger redressement du solde budgétaire, base engagements, hors dons, à -1,8% du produit intérieur brut (PIB), une dégradation du solde extérieur courant à -9,5% du PIB, alors que le taux de couverture extérieure de la monnaie devrait se fixer à 96,9%.

Source: APPA