Abidjan – La Côte d’Ivoire doit investir environ 763 millions d’euros, soit 500 milliards francs CFA, par an pendant une décennie dans l’aménagement et la réhabilitation de son réseau routier afin d’accélérer son développement, a annoncé son Premier ministre.

Pour atteindre “l’émergence en 2020”, un leitmotiv du gouvernement, la Côte d’Ivoire doit consacrer au moins 4% de son PIB à ses infrastructures routières, a affirmé samedi le chef du gouvernement Daniel Kablan Duncan, lors d’un discours transmis lundi à l’AFP.

M. Duncan assistait au lancement des travaux de l’axe Bouna (nord-est ivoirien) – Doropo (frontière du Burkina Faso), long de 91 km, qui sera bitumé pour un coût de 33,5 milliards de F.CFA (environ 51 millions d’euros).

Cette route permettra de se rendre au Burkina Faso en “seulement 7 heures” depuis Abidjan, la capitale économique ivoirienne, selon le Premier ministre. De nombreuses marchandises destinées au Burkina Faso transitent par le port d’Abidjan, l’un des plus importants d’Afrique.

Source: AFP