PARIS (Dow Jones)–Le spécialiste de l’assurance-crédit Euler Hermes a annoncé mardi que son résultat net avait progressé de 7,8% au troisième trimestre, malgré un contexte économique dégradé en Europe.

Si la révision à la baisse de plusieurs indicateurs macroéconomiques en Europe se traduisait par un nouveau ralentissement, notamment en Allemagne et en France, une recrudescence des défaillances serait “à craindre”, a prévenu Wilfried Verstraete, le président du directoire du groupe. “Nous sommes prêts à y faire face”, a toutefois ajouté le responsable dans un communiqué.

Sur la période de juillet à septembre, le bénéfice net du groupe s’est inscrit à 59,3 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires en progression de 2,8% à 625 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant d’Euler Hermes a dans le même temps augmenté de 4,4%, à 92,3 millions d’euros.

Au troisième trimestre, le ratio combiné net est ressorti à 78%, contre 77,6% un an plus tôt. Cet indicateur mesure le rapport entre le coût des sinistres et les primes encaissées. S’il dépasse 100%, l’assureur ou le réassureur ne peut pas dégager de bénéfices sur son activité.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires d’Euler Hermes a progressé de 1,8% à 1,89 milliard d’euros, son résultat opérationnel courant a augmenté de 7,8% à 337 millions d’euros et son résultat net a crû de 5,5% à 232,5 millions d’euros.