L’entrée en bourse de la National Commercial Bank (NCB)est prévue la semaine prochaine. La banque devrait émettre pour six milliards de dollars (4,7 milliards d’euros) d’actions. NCB est la plus grande banque d’Arabie revendique le statut de plus grande banque dans le monde arabe, un leadership que lui dispute la Qatar national bank. Dans ce pays rigoriste, des voix se sont élevées contre une telle introduction estimée non conforme à l’islam.

Cheikh Abdoullah al Moutlak, membre du Conseil des grands oulémas, la plus haute autorité religieuse du pays, est intervenu cette semaine à la télévision publique pour tenter de dissuader les actionnaires potentiels, estimant que la banque viole selon lui plusieurs principes de l’islam. «La religion est au-dessus de tout», a déclaré à la télévision d’Etat Abdoullah al Moutlak, selon l’agence Reuters.

En réaction, la banque s’est donnée cinq années pour se transformer complètement en banque islamique. Cette banque étatique a essuyé de vives critiques en raison de son fonctionnement hybride. La banque applique ,en effet, à la fois des principes conformes à la charia, mais elle suit également certaines conventions bancaires occidentales.
Les analystes estiment cependant que la controverse autour de la NCB ne devrait pas décourager les investisseurs. En Juin, les deux tiers des actifs de la banque étaient conformes à la Charia tandis que le reste était conventionnel. Le Conseil de la charia a certifié que 78% des financements de la NCB , 92% de son passif et de 73% de son revenu , étaient conformes à la charia .

Sources: Ajib.fr