La Côte d’Ivoire a l’intention de lever au moins 750 millions de dollars (594 millions d’euros) sur les marchés financiers internationaux en 2015 pour réaliser des investissements en infrastructures et sur des projets à caractère social, a déclaré  la ministre ivoirienne de l’Economie et des Finances en marge du forum de l’OCDE tenue à Paris début octobre. 

Pour rappel, la  Côte d’Ivoire est passée d’un défaut de paiement en 2010 à un exceptionnel eurobond  en juillet 2014 qui a vu l’éléphant lever 750 millions de dollars à un taux de 5,65% sur dix ans.  La demande parvenue dans les carnets d’ordre avait atteint le volume record de 4,65 milliards dominée par les fonds anglo-saxons qui saluaient ainsi à leur manière une économie en croissance de 8,5% depuis 2011.

La Côte d’Ivoire compte prolonger son programme d’assistance du FMI après la fin du programme en cours et a l’intention de demander une nouvelle extension après les élections, dont la date est fixée fin 2015.  Le FMI table sur une  croissance de 8% cette année et en 2015, en léger retrait par rapport aux estimations du gouvernement qui sont à 9% pour 2014 et à 10% pour l’an prochain.