C’est confirmé par la société pétrolière du Sénégal(Petrosen) : le groupe britannique Cairn a découvert  aux larges des côtes sénégalaises (à 100 km de Dakar) du pétrole léger d’excellente qualité. Pour l’heure, les opérations de forage menées à une profondeur d’eau de 1427 mètres ont nécessité un investissement de 200 millions de dollars.

 

Le forage FAN-1,  premier d’un programme de deux forages, est localisé en mer à une centaine de km au sud-ouest de Dakar. Il représente à ce jour la  découverte pétrolière la plus significative au Sénégal. Les résultats préliminaires indiquent une épaisseur nette de 29 mètres de sables imprégnée de pétrole sur un intervalle total de plus de 500 mètres. Les réserves probables ou en place sont estimées à 2,5 milliards de barils tandis que les réserves prouvées sont de l’ordre de 250 millions de barils. Les opérations sont dirigées par le groupe britannique Cairn qui détient 40% des parts à travers sa filiale Capricorn ,pour le compte de l’association composée de Petrosen pour 10%  de parts portés ,35%  pour Conocophillipis et 15% pour First Australian Resources.

Le Directeur général de Petrosen, Mamadou Faye,  a insisté sur l’excellente qualité du pétrole découvert par le groupe britannique. Il s’agit du pétrole léger commercialisable dès réception. Rien à voir avec le pétrole lourd qui contient beaucoup de produits lourds et du fuel et dont la valeur ajoutée dans le raffinage demeure extrêmement faible. Les travaux d’évaluation de cette découverte vont se poursuivre avec pour objectif de mieux déterminer l’extension du gisement et d’élaborer le plan de développement aux fins d’une mise en production.

Depuis 1952, près de 156 puits d’exploration et de développement  ont été forés  au Sénégal à terre comme en mer. La nouveauté est que ces deux forages vont tester des objectifs géologiques qui n’ont jamais été forés auparavant. Plusieurs pièges potentiels d’hydrocarbures (prospects) ont été identifiés au niveau de la zone .Un second forage (SNE-1) va démarrer d’ici une dizaine de jours au Sud-est du premier forage.

D’importants moyens financiers et techniques ont été mis en œuvre pour répondre aux conditions difficiles du milieu, c’est-à-dire à des profondeurs d’eau de 1500 mètres. Ces puits d’exploration sont forés par la société Transocean Limited avec son appareil de forage « Cajun Expresss » une plateforme de forage très moderne de dernière génération, à positionnement dynamique, capable de forer des puits en eaux profondes.

Dans le bassin sédimentaire sénégalais, Il existe actuellement 17 blocs de recherche offshore et terrestre pour un total de 11 contrats en cours d’éxecution. Il ne reste plus que 3 blocs d’exploration. Le groupe britannique Cairn, coté aux bourses de Londres, New-York et Sydney, espère démarrer l’exploitation de ce pétrole dans 5 à 6 ans . Cette découverte est importante à plus d’un titre d’autant plus que la facture pétrolière du Sénégal représente aujourd’hui 10% du Pib national.