Avec un résultat net de 2.2 milliards de dollars sur les 9 premiers mois de l’année 2014, en hausse de 12,6%, la QNB confirme sa puissance de feu.

Le total bilan, en augmentation de 8,8%, atteint 130 milliards de dollars, soit un nouveau record qui consolide le statut De première banque du Moyen Orient.
Sur les neufs premiers mois de l’année en cours, la QNB a accordé des prêts pour un encours net de 90 milliards de dollars, en hausse de 8,1% par rapport aux neufs premiers mois de l’année 2013. Les dépôts ont quant à eux augmenté de 6,4% à 96 milliards de dollars. La banque conjugue gigantisme et rentabilité avec un bénéfice par action de plus de 3 dollars contre 2,7 dollars durant la même période de l’année dernière. Les fonds propres de la QNB ont progressé de 10% à 15,3 milliards de dollars.
Avec des coûts d’exploitation d’à peine 20% et un taux de créances en souffrance en dessous de 2% (1,6% exactement), la QNB allié croissance et rigueur en matière de gestion.