Français

Kigali, le 10 Octobre 2014 (CEA) – Après que des estimations du produit intérieur brut (PIB) du Ghana et du Nigeria soient recalculées, le Kenya est maintenant le dernier pays africain à changer la base de ses données dans les comptes nationaux.

Bien que n’étant pas sur la même échelle que l’ajustement effectué dans le produit intérieur brut du Nigeria (qui a abouti à un doublement approximatif de la taille de son économie), l’augmentation est néanmoins très important – une augmentation de 25,3 pour cent de son PIB, selon le ministre de la Planification du Kenya Anne Waiguru.

Ce contenu pourrait également vous intéresser