De notre envoyé spécial à Marrakech, Seck Amadou

 

Le Centre Africain de Gestion des Risques et Catastrophes liés au Changement Climatique sera très prochainement opérationnel grâce à un fonds de 20 millions d’euro consentis par l’Union Européenne (UE) via la Banque Africaine de Développement (BAD).
Cette révélation a été faite par Yassine Fall, représente de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Maroc, en marge des assises de la quatrième Conférence sur le Changement Climatique en Afrique (CCDA-IV), qui se déroule à Marrakech (Sud du Maroc).
« Ce fonds va également contribuer au renforcement des capacités des services nationaux de météorologie et d’hydrologie en Afrique afin d’avoir des données fiables sur les prévisions météorologiques.
Il permettra la création de stations régionales pour la retransmission des services avancés afin de s’assurer de la couverture de l’Afrique et de l’accès en temps réel aux informations satellitaires orbitaux polaires pour une réponse rapide aux catastrophes».