Par Nefertiti Sy Cheikh Mokhtar 

L’interrogatoire que subit un client désirant ouvrir un compte dans certaines de nos agences bancaires subsahariennes rappelle parfois l’ambiance du commissariat de police.. Mais où avez-vous gagné cet argent? Peut-on avoir la photocopie de la  CIN certifiée? Est-ce bien vous sur cette photo? 

“Ah non, la maison refuse toute photo provenant d’un smartphone, il nous faut un scan classique!  Nous aurons besoin aussi d’un certificat de résidence. -Ben oui, la carte d’identité ne suffit pas!   Faites-vous établir une attestation de résidence par votre chef de quartier puis allez la légaliser au commissariat de police!

En revenant, si vous pouvez apporter avec vous une copie d’une facture d’électricité.  Autre chose, pouvez-vous légaliser l’attestation de travail et, bien sûr,  l’attestation de salaire… et nous remplir une demande manuscrite ?” Remplissez ce formulaire en deux exemplaires avec la mention “lu et approuvé”.

Et, à la fin, l’inspecteur Maigret sort son coup du foulard: ” Non, je ne peux pas vous garantir que l’ouverture du compte et de mon ressort.  C’est une  commission dont je ne suis pas membre qui statue.

Bref, on peut continuer cet échange à l’infini. Les  banques sont encore aux bonnes vieilles méthodes du comité populaire de l’URSS.  La réception musclée, hautaine, fuyante et souvent peu professionnelle   est encore de règle en dépit de la multiplication des campagnes de publicité vantant le modernisme.

Une opération de retrait du cash ( préférée à la coûteuse carte bancaire) prend banalement une matinée. À voir les salles bondées de ces chères banques, l’on se dit que ce sont des milliers d’heures de travail perdues dans l’attente de l’argent. Pour les  banques qui ont tendance à se rémunérer sur les commissions, c’est de la destruction de PNB. Pour les entreprises et le pays, c’est de la destruction de la valeur et de la croissance.

 

Pour en revenir à l’ouverture du compte, une carte d’identité suffit chez Orange Money, qui donne accès aujourd’hui au compte bancaire  (recevoir et envoyer du cash).  Les banques devraient adopter ce modèle simple et fiable d’ouverture de compte. Sinon, la bancarisation sera encore à 10% en 2030.