Ancien ministre malien de la Défense et  actuel vice médiateur de l’Union Africaine en République Centrafricaine, Soumeylou Boubèye Maiga  a été placé en garde à vue, du 2 au 4 octobre , à la Direction centrale de la Police judiciaire de Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre de l’enquête pour corruption visant l’homme d’affaires français Michel Tomi.

Selon les informations, le notable malien qui séjournait en France à titre privé a été entendu sur un contrat portant sur la livraison d’uniformes militaires à l’armée de son pays par une société française. Il était aussi question des conditions d’acquisition du Boeing du président Ibrahim Boubacar Keita, règlé, semble-t-il sur le buget du ministère de la Défense.

Cette transaction de 30 millions d’euros avait entraîné la suspension des décaissements du FMI en faveur du Mali. Michel Tomi dont le nom est revenu dans cette dernière affaire a été quant à lui mis en examen en juin dernier, notamment pour corruption d’agent public étranger, faux et usage de faux, abus de confiance, recel d’abus de bien social, complicité d’obtention indue d’un document administratif et travail dissimilé.