Deux  dates à surveiller.  Demain,  28 janvier 2014 et après demain, le 29 janvier.  La FED (Banque centrale américaine) prévoit de ramener ses achats d’actifs mensuels de 75 milliards de dollars à 65.

 Cette baisse, la seconde en l’espace de 60 jours, affecte les émergents: Turquie, Afrique du Sud, Thailande et Indonésie, Argentine, tous des grands importateurs,   voient leurs monnaies s’effondrer. Et pour ne rien arranger aux choses, la Chine annonce la contraction de ses activités manufacturières.

En Argentine, en mal de croissance et de crédibilité politique, le peso a plongé de 14% en 48 heures, rappelant les heures sombres de sa dévaluation de 2001. Après avoir tenté de soutenir sa monnaie, la banque centrale a renoncé, faisant sienne la devise des traders: on ne peut pas avoir raison contre les tendances du marché.  En Turquie, la lire a cédé environ 7% depuis le début de l’année.  Le rouble russe résiste après avoir dégringolé de 3,5%.  Le rand sud-africain décroche de 4,5% par rapport au billet vert. Autant de tendances à surveiller.