La note souveraine de la France a été maintenue à Aa1 avec une perspective négative,  a annoncé vendredisoir tard l’agence Moody’s, invoquant la baisse continue de la compétitivité de l’économie française et les risques d’un nouvel affaiblissement de la solidité financière du pays. Elle souligne dans un communiqué que cette faiblesse se reflète dans la hausse de l’endettement public français rapporté au produit intérieur brut (PIB), un ratio qu’elle anticipe au dessus de 95% cette année, après 93,6% en 2013 et 90,2% en 2012.
Le maintien de la note souveraine française intervient quelques jours après que François Hollande a annoncé, lors de ses voeux, le renforcement de sa politique d’allègement des charges des entreprises afin de soutenir la compétitivité et l’emploi. Toutefois Moody’s estime que l’efficacité du “pacte de responsabilité” proposé par le chef de l’Etat seront compliquées par la persistance des rigidités des marchés du travail, des biens et des services et les tensions sociales que risque d’affronter le gouvernement dans ses réformes. Si l’on ajoute que la flexibilité budgétaire de la France reste limitée, cela laisse présager que ses objectifs budgétaires risquent à nouveau de ne pas être atteints, considère encore l’agence de notation.
Après Standard & Poor’s début 2012, Moody’s avait privé la France de sa meilleure note, Aaa, en l’abaissant d’un cran, avant d’être suivie par la troisième plus grande agence, Fitch Ratings. En novembre dernier, Standard & Poor’s a de nouveau baissé la note française d’un cran, à AA avec perspective stable alors que Fitch a confirmé en décembre la note AA+ avec perspective stable. Aucune de ces décisions n’a alors entraîné d’effets négatifs sur les taux d’emprunt de la France sur les marchés, qui ont au contraire établi un nouveau record à la baisse l’an dernier. L’Agence France Trésor a annoncé fin décembre qu’elle s’est financée en 2013 à un taux moyen toutes maturités confondues de 1,54% contre un précédent point bas de 1,86% en 2012 et une moyenne de 4,15% sur 1998-2007.

Sources: Agefi