Aziz Mauritanie FLAM48 heures après le déroulement des opérations de vote des élections législatives et municipales du samedi 23 novembre  en Mauritanie, aucun chiffre  officiel  provisoire n’a encore été publié.

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), justifie ce retard  par « la complexité du vote et l’immensité du territoire  national » et   invite les mauritaniens à la patience,  dans une déclaration publiée lundi.
L’institution  «tient à ce que le travail de  dépouillement et de traitement des résultats soit effectué avec toute la minutie
nécessaire,  compte tenu de la complexité de l’opération électorale et des conditions dans lesquelles elle s’est déroulées.
En effet, plus de 1500 listes étaient en compétions, dans le cadre en réalité de quatre (4) scrutins simultanés impliquant plus de 60 partis politiques. A cela s’ajoute de nombreux problèmes liés l’étendue du territoire national  et aux difficultés de communication.
En outre, la grande affluence des électeurs qui ont continué à voter jusqu’au lendemain matin , ne pouvait que retarder l’achèvement  du vote ».

Ce contenu pourrait également vous intéresser