Macky SallLa capitale du Sénégal abrite un  Sommet du Nepad sur le financement des infrastructures en Afrique, les 13 et 14 décembre prochain à Dakar, en présence d’une quinzaine de chefs d’Etat africains. Enjeux.

Les  partenaires de développement de l’Afrique, les investisseurs, les parties prenantes dans les projets PPP, les institutions de financement seront au rendez vous de  Dakar, les 13 et 14 décembre, à l’occasion du sommet du Nepad.  Le dossier est piloté par Gnounka Diouf, ministre  conseiller à la présidence de la République chargée du Nepad, avec l’appui de Ibrahima Ndiaye, conseiller spécial du Président chargé des Infrastructures et de l’ambassadeur Amadou Diallo, chargé de coordonner l’événement pour le Nepad au ministère des Affaires étrangères.

Le président sénégalais, Macky Sall, qui préside le NEPAD et l’organisation de la conférence islamique (OCI) tient à faire de cet événement un pont entre l’Afrique et le ses partenaires traditionnels, ceux des pays du Golfe et de l’Asie en général.  Les opérateurs de la finance islamique seront au rendez-vous, eux qui suivent  près en ce moment les différentes réformes initiées tant par le ministère sénégalais des Finances que la BCEAO, banque centrale de l’Union économique et monétaire ouest africaine pour permettre l’ opérabilité de la Finance islamique.  Précisons au passage que le Sénégal se prépare à l’émission d’un Sukuk de 200 milliards de FCFA.

Pour sa part, la Banque africaine saisira l’occasion pour faire le point sur son fonds 50-50  lancée récemment et dédiée exclusivement au financement des infrastructures.

S